Remaniement : pour un politicologue, "le manque de personnalités issues de la société civile" dit beaucoup "du malaise démocratique" actuel

Publié
Durée de la vidéo : 8 min
Dorian Dreuil, politicologue et expert associé à la Fondation Jean-Jaurès, est l’invité politique du 19/20 info, vendredi 9 février. Il réagit après la seconde phase de remaniement du gouvernement. -
Remaniement : pour le politicologue Dorian Dreuil, "le manque de personnalités issues de la société civile" dit beaucoup "du malaise démocratique" actuel Dorian Dreuil, politicologue et expert associé à la Fondation Jean-Jaurès, est l’invité politique du 19/20 info, vendredi 9 février. Il réagit après la seconde phase de remaniement du gouvernement. - (franceinfo)
Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
franceinfo
Dorian Dreuil, politicologue et expert associé à la Fondation Jean-Jaurès, est l’invité politique du 19/20 info, vendredi 9 février. Il réagit après la seconde phase de remaniement du gouvernement.

La seconde phase du remaniement n’aura pas eu, comme en premier lieu, un effet de surprise. "Le temps a été tellement long entre la première vague et la deuxième vague qu’on a eu l’impression de deux gouvernements différents, mais c’est toujours le même remaniement. Il a eu l’effet ‘waouh’ au début avec Rachida Dati qui était la surprise, là, il est plus sur les absents que sur les entrants", analyse Dorian Dreuil, politicologue et expert associé à la Fondation Jean-Jaurès, sur le plateau du 19/20 info, vendredi 9 février. 

Ce dernier déplore notamment des absents "dans les intitulés de fonctions". "Il y en a notamment deux qui manquent à l’appel pour l’instant, l’économie sociale et solidaire ou la vie associative", poursuit-il. "La vie associative, c’est 20 millions de bénévoles, une certaine idée de la cohésion sociale et nationale, et des interlocuteurs de la société civile qui n’ont plus de portage politique", explique Dorian Dreuil. 

Aucune personnalité issue de la société civile 

Pour le politicologue, il est ainsi dommage que certains intitulés ne figurent pas dans l’architecture gouvernementale. "Une architecture gouvernementale, ça montre aussi les priorités de politiques publiques, et ça donne des interlocuteurs politiques à la société civile". Aucune personnalité issue de la société civile ne figure dans ce gouvernement remanié. De quoi apporter de l’eau au moulin de François Bayrou, qui il y a quelques jours reprochait au gouvernement d’être déconnecté des réalités ? "Il dit beaucoup du malaise démocratique qu’il y a aujourd’hui, et finalement des crises politiques qui sont à venir. Et le manque de personnalités issues de la société civile en est un exemple", analyse encore Dorian Dreuil.  

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.