Remaniement : François Braun, un urgentiste face à la crise de l'hôpital

Publié Mis à jour
Remaniement : François Braun, un urgentiste face à la crise de l'hôpital
FRANCE 3
Article rédigé par
C. Méral, L. Seux, M. Mullot, F. Bazille, L. Poinsatte - France 3
France Télévisions

"Tout notre système de santé est à bout de souffle", a déclaré François Braun, le nouveau ministre de la Santé, lors de sa prise de fonction, lundi 4 juillet. Comment est accueilli la nomination de l'ancien chef des urgences de Metz ? 

Un médecin expérimenté prend les rênes du ministère de la santé, lundi 4 juillet : François Braun, 60 ans et ancien chef des urgences de l'hôpital de Metz (Moselle). Ce médecin a souvent lancé des cris d'alarme sur la situation des urgences en France. Lors de sa prise de fonction, il a de nouveau dressé un sombre tableau. "Les urgences (…) sont malades, l'hôpital public n'est pas bien, et tout notre système de santé est à bout de souffle", a-t-il déclaré. Pour les urgences, François Braun vient de mener une mission flash, afin d'en améliorer le fonctionnement. Ses 41 propositions ont été reprises par la Première ministre, Elisabeth Borne. Parmi elles, le retour accru au 15 pour mieux organiser les admissions. 

Une nomination diversement accueillie par ses confrères 

Sa nomination est bien accueillie par certains professionnels. "François Braun est un médecin, on ne pouvait pas espérer mieux", commente Sandrine Charpentier, cheffe des urgences du CHU de Toulouse (Haute-Garonne). Tous ne partagent pas son avis. "C'est une très mauvaise nouvelle. (...) François Braun est celui qui vient d'acter la fin du service public hospitalier, puisqu'il valide la fermeture des urgences la nuit", s'agace Christophe Prudhomme, membre de l'Association des médecins urgentistes de France et conseiller régional (LFI) d'Ile-de-France. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.