Nouvelle-Calédonie : un scrutin historique

Un scrutin historique attend la Nouvelle-Calédonie. Dimanche 4 novembre, les électeurs devront dire s'ils veulent l'indépendance de leur archipel ou s'ils préfèrent rester français.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Le journaliste Guillaume Daret, en direct de Nouméa, fait le point sur l'ambiance en Nouvelle-Calédonie, avant le référendum du 4 novembre. "C'est un climat de gravité, et de rendez-vous avec l'Histoire, qui domine. C'est bien leur destin que les Calédoniens vont choisir, rapporte-t-il. 174 000 électeurs vont devoir répondre à une question : voulez-vous que la Nouvelle-Calédonie accède à la pleine souveraineté et devienne indépendante ?", précise Guillaume Daret.

Essayer de convaincre les derniers indécis

"C'est l'aboutissement d'un processus de près de trente ans. La campagne s'est bien passée, dans un climat apaisé. Une campagne officielle qui s'achève au soir du 2 novembre. Jusqu'au dernier moment, les partisans des deux camps ont essayé de convaincre les derniers indécis", conclut le journaliste Guillaume Daret.

Le JT
Les autres sujets du JT
Dernier meeting en faveur du oui à l\'indépendance de la Nouvelle-Calédonie, le 31 octobre 2018. À l\'image le drapeau kanaky du FNLKS.
Dernier meeting en faveur du oui à l'indépendance de la Nouvelle-Calédonie, le 31 octobre 2018. À l'image le drapeau kanaky du FNLKS. (LAURENT GROUT / RADIO FRANCE)