Nouvelle-Calédonie : les habitants disent "non" à l'indépendance

L'indépendance ou la France ? D'après les résultats partiels, la Nouvelle-Calédonie aurait choisi la France dans un référendum marqué par une forte participation : plus de 80 % personnes se sont déplacées aux urnes dimanche 4 octobre.  

France 2

Le "non" à l'indépendance l'emporterait de peu, selon le haut-commissariat en Nouvelle-Calédonie. 53,3 % sur les deux tiers des bulletins dépouillés : ce sont les résultats partiels du référendum organisé le dimanche 4 octobre, qu'annonce également le ministère des Outre-mer. En 2018, les anti-indépendantistes l'avaient déjà emporté, plus nettement, avec 56,7 %. Néanmoins, la participation a été plus forte cette année : plus de 80 % des Néo-Calédoniens se sont rendus aux urnes, patientant parfois de longues heures.

Un troisième et dernier référendum peut être demandé

Dans les files d'attente figurent beaucoup de jeunes gens très concernés. "Le futur c'est nous, autant qu'on y participe et qu'on avance ensemble", estime une jeune femme. Les militants pour l'indépendance ont sillonné les rues de Nouméa toute la journée, drapeaux déployés : leur cause progresse. La victoire du "non" ne signifie pas pour autant la fin du processus, puisqu'un troisième et dernier référendum peut être demandé par les partisans indépendantistes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des électeurs attendent de prendre part au référendum sur l\'indépendance de la Nouvelle-Calédonie, le 4 octobre 2020, à Nouméa.
Des électeurs attendent de prendre part au référendum sur l'indépendance de la Nouvelle-Calédonie, le 4 octobre 2020, à Nouméa. (THEO ROUBY / AFP)