Qui est Eva Joly selon les moteurs de recherche ?

Internet et ses moteurs de recherche offrent en un coup d’œil un regard sur l’identité numérique des candidats. Ou ce que le web en retient. Première à passer au révélateur, selon l'ordre tiré au sort par le Conseil constitutionnel : Eva Joly.

Quelle est l\'identité numérique d\'Eva Joly ?
Quelle est l'identité numérique d'Eva Joly ? (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)

Internet et ses moteurs de recherche offrent en un coup d'œil un regard sur l'identité numérique des candidats. Ou ce que le web en retient. Première à passer au révélateur, selon l'ordre tiré au sort par le Conseil constitutionnel : Eva Joly.

Qui êtes-vous Eva Joly ? En interrogeant le moteur de recherche Google, à l'écriture de votre prénom, Joly arrive comme première suggestion. Devant les actrices Eva Longoria ou Eva Greene. Une gageure et un exploit.

Quand \"Eva Joly\" arrive devant \"Eva Longoria\".
Quand "Eva Joly" arrive devant "Eva Longoria". (DR)

Lorsque l'on va au bout de votre patronyme, les suggestions de recherche n'orientent pas sur l'écologie mais sur une requête plus inattendue. "Eva Joly miss", est-il ainsi proposé, rappelant que la candidate écologiste fut deuxième dauphine de Miss Norvège à ses 18 ans. Viennent ensuite les suggestions "2012", raccrochant à la campagne présidentielle, ainsi que "jeune".

Capture d\'écran d\'une recherche \"Eva Joly\".
Capture d'écran d'une recherche "Eva Joly". (DR)

Une fois "Eva Joly" inscrit et recherché, votre site de campagne, Evajoly2012.fr, arrive en première position. Le minimum pour une candidate à la présidentielle mais surtout le résultat d'un travail bien rôdé de vos équipes web et de celles d'EELV.

"Une magistrate française" devenue "femme politique"

Aussitôt après apparaissent les premières lignes de votre page wikipedia. C'est là qu'on apprend votre nom de jeune fille "Gro Eva Farseth" et que vous êtes née le 5 décembre 1943 à Oslo. Eva Joly est donc norvégienne de naissance. Wikipedia nous apprend également d'emblée votre profession : "une magistrate française" devenue "femme politique".

Devenue donc "femme politique", la première page google nous apprend qu'Eva Joly est une eurodéputée d'Europe Ecologie. Et qu'en tant que candidate à l'élection présidentielle de 2012, vous n'échappez pas aux réseaux sociaux et possèdez bien évidemment un compte sur le réseau social Twitter ainsi qu'une page de vidéos sur Dailymotion. Soit une présence numérique de campagne complète.

Capture d\'écran révélant la présence numérique d\'Eva Joly.
Capture d'écran révélant la présence numérique d'Eva Joly. (DR)

Ce n'est qu'en fin de première page que les "casseroles" ou autres "polémiques" interviennent. Un lien vers un article du Figaro rappelle au lecteur néophyte sur la vie de l'ancienne magistrate un épisode récent de la campagne actuelle : "Joly à Lepage : je l'emmerde". Autre sujet de polémique à votre égard, une sortie peu appréciée sur votre intention de supprimer le défilé militaire du 14 juillet. "14 juillet : Eva Joly, la naïve inconséquente", titrait à votre propos le Nouvel Observateur.

Quand Eva Joly insulte Corinne Lepage.
Quand Eva Joly insulte Corinne Lepage. (DR)

Quant aux recherches associées proposées par le moteur de recherche de référence en fin de page pour aller plus loin, que révèlent-elles ? Que vos propositions, vous qui avez battu Nicolas Hulot à la primaire écologiste, sur le 14 juillet ont eu un certain écho, que vous avez travaillé sur l'affaire Elf et que vous vous battez avec conviction contre les paradis fiscaux. Une dernière suggestion propose de rechercher qui est votre mari, Eva Joly. Mais cela relève de votre vie privée.