Quels ministres pour le premier gouvernement de Hollande ?

Le nom du Premier ministre sera connu mardi, tandis que la composition du gouvernement sera dévoilée mercredi. D'ici là, les pronostics vont bon train.

Des ministres du gouvernement Fillon posent lors d\'une photo de famille, le 17 novembre 2010.
Des ministres du gouvernement Fillon posent lors d'une photo de famille, le 17 novembre 2010. (ERIC FEFERBERG / AFP)

Personne ne sait, mais tout le monde en parle. Alors que le nom du Premier ministre de François Hollande sera connu mardi 15 mai et que la composition du gouvernement sera dévoilée mercredi 16, les pronostics vont bon train. A quelques heures du verdict, FTVi fait le point sur les noms qui circulent dans les différents ministères.

• Ayrault toujours favori pour Matignon

Première question : qui sera le premier pensionnaire de Matignon du quinquennat Hollande ? Pour l'instant, Jean-Marc Ayrault reste le grand favori. Patron des députés socialistes depuis 1997, le maire de Nantes est très proche de François Hollande, et fait globalement consensus au sein de la famille socialiste. Mais l'UMP a rappelé ces derniers jours qu'il avait été condamné en 1997 pour favoritisme dans l'attribution d'un marché public, condamnation qui ne figure cependant plus sur son casier judiciaire.

Cette affaire sera-t-elle suffisante pour remettre en cause sa nomination à la tête du gouvernement ? Probablement pas, mais "au cas où", les noms de Martine Aubry, Manuel Valls, Pierre Moscovici et Michel Sapin sont ceux qui reviennent le plus souvent.

• Ceux qui devraient avoir des postes importants

Martine Aubry, justement, devrait plutôt hériter d'un important lot de consolation, avec un super-ministère regroupant l'éducation, la jeunesse et la culture, pôle sur lequel François Hollande compte mettre la priorité. Elle pourrait avoir à ses côtés l'eurodéputé Vincent Peillon (à l'Education) et la députée Aurélie Filippetti (à la Culture).

Le Quai d'Orsay, lui, fait des envieux. Laurent Fabius se verrait bien ministre des Affaires étrangères, mais il n'est pas le seul. Pierre Moscovici, qui aurait refusé de devenir secrétaire général de l'Elysée - laissant la place à Pierre-René Lemas, 61 ans, jusqu'à présent directeur de cabinet du président PS du Sénat, Jean-Pierre Bel -, lorgnerait également le fauteuil. Le "vaincu" pourrait alors hériter du ministère de la Défense, qui semblait pourtant promis à Jean-Yves Le Drian, secrétaire d'Etat à la Mer entre 1991 et 1992, et président de la région Bretagne depuis 2004.

Bercy fait également partie des ministères les plus convoités. La nomination de Michel Sapin à la tête d'un grand ministère de l'Economie et des Finances semble acquise. Jérôme Cahuzac, président de la commission des Finances à l'Assemblée depuis février 2010, et Nicole Bricq, rapporteure générale du budget au sein de la commission des Finances au Sénat, sont les favoris pour le ministère du Budget.

Le député Arnaud Montebourg, lui, pourrait prendre en charge un grand "ministère de la Production", avec à ses côtés Alain Rousset, député et président de la région Aquitaine. La députée Marisol Touraine devrait quant à elle hériter d'un ministère des Affaires sociales. 

Au niveau des questions de sécurité, Manuel Valls pourrait bien devenir ministre de l'Intérieur. Mais le nom de François Rebsamen, patron des sénateurs socialistes et responsable du pôle sécurité durant la campagne de François Hollande, circule aussi pour la place Beauvau. Déjà cité à Bercy, Michel Sapin est également pressenti au ministère de la Justice, au même titre que le maire de Paris, Bertrand Delanoë

•  Les autres noms qui circulent

Pour succéder à Bruno Le Maire au ministère de l'Agriculture, le nom de Stéphane Le Foll est celui qui revient le plus souvent. "Monsieur Agriculture" du Parti socialiste et responsable de ces questions dans l'équipe de campagne de François Hollande, le député Germinal Peiro pourrait également prétendre au poste.

La secrétaire nationale des Verts, Cécile Duflot, devrait elle aussi faire son entrée au gouvernement. Le ministère de l'Environnement - qui pourrait à l'occasion être renommé en "ministère de la Transition écologique" - devrait lui être confié. Le nom de son bras droit, Jean-Vincent Placé, circule pour un secrétariat d'Etat à l'Industrie.

Porte-parole de François Hollande durant la campagne, Delphine Batho et Najat Vallaud-Belkacem devraient également hériter d'un maroquin. La seconde pourrait notamment devenir porte-parole du gouvernement. Enfin, Valérie Fourneyron, députée-maire de Rouen, devrait prendre en charge le ministère des Sports, et Fleur Pellerin, conseillère référendaire à la Cour des comptes, pourrait être chargée des questions numériques.

Fin du suspense mercredi... D'ici là, jouez-la comme François et amusez-vous à faire votre propre composition grâce à l'outil interactif de Francetv info !