Réunion de la gauche en vue de 2022 : "On n'aura pas un nom" dès samedi, prévient Benoît Hamon

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
"Pour que la gauche soit au second tour en 2022, il faut qu'il y ait qu'un(e) seul(e) candidat(e)" affirme Benoît Hamon
Article rédigé par
France Télévisions

Invité de "Votre instant politique" vendredi sur franceinfo canal 27, Benoît Hamon a évoqué la réunion de plusieurs représentants des partis de gauche qui doit se tenir samedi à Paris, pour évoquer notamment l'idée d'une candidature unique.

La gauche se réunit samedi 17 avril pour préparer l’élection présidentielle de 2022. A l’initiative de Yannick Jadot, député européen d'Europe Ecologie-Les Verts, plusieurs représentants de la gauche se réunissent samedi 17 avril à Paris. Parmi eux : Olivier Faure (Parti Socialiste), Raphaël Glucksmann (Place publique), Eric Coquerel (La France insoumise) ou encore Benoît Hamon (Génération.s).

L'initiative vise entre autres à réfléchir à la possibilité d'une candidature unique à gauche. Invité vendredi dans l’émission ”Votre instant politique“ sur franceinfo, Benoît Hamon a toutefois été clair : "On n'aura pas un nom demain (samedi)". 

Ce qui est important demain (samedi), c’est qu’on fasse l’inventaire des accords et des désaccords.

Benoît Hamon

Ancien candidat à la présidentielle de 2017

Pour Benoît Hamon néanmoins, pour que la gauche "soit au second tour de l’élection présidentielle, (...) il faut qu’il n’y ait qu’un seul candidat ou une seule candidate".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.