VIDEO. Primaire de la gauche : pour Sapin, une candidature d'un président n'est "ni obligée, ni empêchée"

Le ministre de l'Economie et des Finances, était l'invité des "4 Vérités", sur France 2, mardi.

FRANCE 2

Alors que Manuel Valls a fait marche arrière, en écartant une confrontation avec François Hollande, la question de la candidature du président sortant est toujours en suspens. "Il faut que chacun ait le calme et le sang froid qui consiste à attendre quelques jours", a déclaré Michel Sapin, mardi 29 novembre, sur France 2.

"Une décision de se représenter ou de ne pas se représenter, de la part d'un président de la République en fonction, c'est pas un truc banal que l'on ramasse au coin de la rue", a ajouté le ministre de l'Economie et des Finances. 

Selon Michel Sapin, une telle décision, "cela ne se déclare pas sous la pression. Une candidature d'un président de la République, ça n'est jamais une candidature ni obligée, ni empêchée", a-t-il poursuivi.

Michel Sapin, alors ministre de l\'Economie et des Finances, à l\'Assemblée nationale, à Paris, le 23 novembre 2016.
Michel Sapin, alors ministre de l'Economie et des Finances, à l'Assemblée nationale, à Paris, le 23 novembre 2016. (PHILIPPE LOPEZ / AFP)