Primaire de la gauche : Valls/Hamon, les deux extrémités du PS en finale

Benoît Hamon et Manuel Valls incarnent deux sensibilités bien différentes du PS. Retour sur la personnalité et le programme des finalistes de la primaire de la gauche.

France 3

Un outsider qui crée la surprise. À la manière de François Fillon à droite, Benoît Hamon vole la vedette à Manuel Valls et à Arnaud Montebourg disqualifié. Meeting après meeting, débat après débat, Benoît Hamon a martelé son programme avec une idée phare : le revenu universel.

Valls grimace, Hamon sourit

Face à lui, le favori déçu ce dimanche soir, Manuel Valls, pilier du quinquennat de François Hollande. D'abord ministre de l'Intérieur puis Premier ministre pendant presque trois ans, il conserve tout au long du quinquennat une meilleure popularité que le président. Pendant la primaire, c'est lui qui incarne et défend le bilan du gouvernement. Mais la campagne de l'ancien Premier ministre a du mal à décoller et est ponctuée de plusieurs incidents.

Les militants reprochent notamment à Manuel Valls l'utilisation du 49.3 pour les lois Macron et El Khomri. Parmi les députés frondeurs du PS qui contestent ces lois : Benoît Hamon. En août 2014, le ministre de l'Éducation quitte le gouvernement Valls, réclame une politique plus à gauche et se mobilise pour une primaire. Pari réussi. Il est en passe de la remporter avec le soutien d'Arnaud Montebourg.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des militants de Manuel Valls et Benoît Hamon collent des affiches de campagne des deux candidats à la primaire de la gauche, le 11 janvier 2017 à Paris.
Des militants de Manuel Valls et Benoît Hamon collent des affiches de campagne des deux candidats à la primaire de la gauche, le 11 janvier 2017 à Paris. (JACQUES DEMARTHON / AFP)