Primaire de la gauche : les coulisses de l'organisation

À cinq semaines du premier tour de la primaire de la gauche, l'heure est à l'organisation du vote, parfois en urgence.

France 2

Ce samedi 17 décembre, c'est le premier jour de campagne de la primaire de la gauche et en coulisses, il faut préparer les troupes, quitte à repartir de zéro. "Certains ont déjà fait cette opération et d'autres ne l'ont jamais fait", explique un homme. Il reste tout juste cinq semaines pour mobiliser les électeurs et les militants.

8 000 bureaux de vote

En tout, on parle de 40 000 volontaires nécessaires, des volontaires qui ne sont pas encore trouvés, et qu'il va pourtant falloir former le plus vite possible. Du coup, au siège du Parti socialiste à Paris, c'est un peu la fébrilité. Il y a des réunions jusqu'à tard le soir, il faut établir les listes électorales basées sur les fichiers nationaux. Pour l'instant, 7 500 bureaux de vote peuvent ouvrir sur les 8 000 prévus. En 2011, la participation à la primaire de la gauche avait atteint trois millions de votants.

Le JT
Les autres sujets du JT
(DAMIEN MEYER / AFP)