Primaire de la gauche : le revenu universel fait débat

Le revenu universel, proposition relancée par Benoît Hamon est devenue un sujet central à deux semaines de la primaire du PS.

Voir la vidéo
FRANCE 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

C'est la proposition choc de Benoît Hamon : le revenu universel. Un revenu qui serait versé à tous, sans condition de ressources, dès 18 ans. 600 euros dès 2018 puis 750 euros dans une seconde étape. Pour le candidat socialiste, c'est une réponse à l'évolution du monde du travail dans les années à venir.

"Irréalisable" pour Arnaud Montebourg

L'idée est critiquée par les autres candidats socialistes à la primaire de la gauche. Trop coûteuse pour Manuel Valls, l'ancien Premier ministre propose lui, ce qu'il appelle un "revenu décent", d'environ 800 euros et réservé uniquement aux plus modestes. Arnaud Montebourg, qui milite lui pour une société du travail et pour une revalorisation des bas salaires, juge irréalisable la proposition de Benoît Hamon. La question du travail est au coeur de la campagne pour la primaire de la gauche.

Le JT
Les autres sujets du JT
Manuel Valls, Arnaud Montebourg et Benoît Hamon, le 27 novembre 2013, lors d\'une conférence de presse à Madrid, en Espagne. 
Manuel Valls, Arnaud Montebourg et Benoît Hamon, le 27 novembre 2013, lors d'une conférence de presse à Madrid, en Espagne.  (GERARD JULIEN / AFP)