Présidentielle 2022 : à gauche, les prétendants se multiplient

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Présidentielle 2022 : à gauche, les prétendants se multiplient
France 2
Article rédigé par
C. Méral, H. Capelli, H. Laridon, M. Benito, T. Cluzau, V. Seguillon, B. Rouira, E. Noel - France 2
France Télévisions

Tous les partis politiques, ou presque, font leur rentrée ce weekend. Avec un compte à rebours en tête, puisque dans 240 jours se tiendra le deuxième tour des élections présidentielles. Focus sur la gauche, où les candidatures se multiplient.

Il y a quatre mois, la gauche s'affichait unie. L'idée d'une candidature unique pour la présidentielle de 2022 était même évoquée. Mais aujourd'hui, les prétendants se multiplient. Anne Hidalgo est la favorite chez les socialistes. La maire de Paris dessine déjà le profil du futur candidat. "À partir du moment où elle sera candidate, elle va creuser l'écart avec les écolos", déclare un proche. Au PS il y a aussi Stéphane Le Foll, candidat déclaré à la primaire

"Ça nous complique la tâche pour 2022"

Les Verts eux, veulent réitérer le même coup : celui du succès des municipales de 2020. Cinq candidats s'affrontent dans une primaire, dont Yannick Jadot et le maire de Grenoble Eric Piolle. Pour eux, pas question de se ranger derrière les socialistes comme en 2017. Cependant la division à gauche en inquiète d'autres. Selon un élu Vert, "chaque parti veut son candidat. Sincèrement, ça nous complique la tâche pour 2022."

Il y a aussi le communiste Fabien Roussel déjà déclaré, l'ancien socialiste Arnaud Montebourg probable candidat, et l'insoumis Jean-Luc Mélenchon, qui est le mieux placé à gauche dans les sondages. En 2015, François Hollande répétait déjà que la dispersion entraîne la disparition.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.