Cet article date de plus de quatre ans.

Favori de la primaire de la gauche, Benoit Hamon à la manoeuvre

Benoit Hamon, favori de la primaire de la gauche, multiplie prises de contacts et réunions pour préparer l'"après-primaire".

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
. L’ex-ministre de l’Education fait plus que jamais figure de favori et prépare d’ores et déjà l’"après-primaire" (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)

Dernière ligne droite et derniers déplacements de campagne, à deux jours du second tour de la primaire à gauche : vendredi 27 janvier, Manuel Valls est en Meurthe-et-Moselle, Benoît Hamon retrouve Arnaud Montebourg dans une entreprise parisienne, avant un meeting ce soir à Lille. L’ex-ministre de l’Education fait plus que jamais figure de favori et prépare d’ores et déjà l’"après-primaire". Ses proches, eux, nagent dans l'euphorie.

Dans sa to do list, récupérer les députés tentés par l'aventure Macron

L'heure est aux Douze travaux du candidat Hamon. Sa to do list de la semaine commence dès dimanche soir, avec un discours de victoire à la Mutualité, "moment très important, préparé soigneusement", suivi d’une photo de famille devant Solferino. Benoît Hamon veut ce cliché, mais Manuel Valls traînerait des pieds. Lundi, cap sur le parti, avec les fameux "gestes nécessaires" promis à toutes les familles du PS. Mardi, bis repetita devant le groupe à l’Assemblée où il tentera de récupérer ces députés hostiles, tentés par l’aventure Macron, en appelant au "patriotisme de parti". Pour éviter l’hémorragie.

Vers les 22 points, là où tout devient possible

Puis viendront très vite les contacts avec Bernard Cazeneuve et surtout François Hollande, ménagé pendant la campagne. Contact enfin avec les autres gauches : communistes, écolos... Ensuite, croiser les doigts et observer les courbes : "Un sujet : Mélenchon. On a vingt jours utiles pour le faire baisser." "Dans trois semaines / un mois, on est à 18, s’emballe un proche. On prend deux points à Mélenchon.. Deux points à l’abstention et ça y est, on est à 22. In the game !”. Là où tout devient possible.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Primaire de la gauche

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.