Au-delà de la primaire de la gauche, la conquête du PS

Le second tour de la primaire de la gauche s'annonce bien difficile pour Manuel Valls.

France 3

Ça va être difficile pour Manuel Valls. Certains pensent même déjà ce dimanche 22 janvier que c'est plié pour le second tour de la primaire de la gauche, surtout depuis le ralliement d'Arnaud Montebourg à Benoît Hamon. Il peut y avoir des électeurs socialistes qui se disent que Benoît Hamon président de la République, ce n'est vraiment pas possible.

Un exode chez Macron ?

Il se peut aussi que dès lundi la centaine de parlementaires qui a soutenu Manuel Valls parte avec armes et bagages rejoindre le camp d'Emmanuel Macron en se disant que de toute façon Hamon va gagner la primaire. Il n'y a pas de risque d'explosion du PS, mais c'est sûr que cela va tanguer si Benoît Hamon gagne la primaire, car ce qui se joue c'est la future ligne politique du Parti socialiste : plus ouvert, plus généreux sur la politique migratoire, moins soucieux de la réduction des déficits publics...

Le JT
Les autres sujets du JT
Logo du Parti Socialiste sur un pupitre  lors du déplacement en Meurthe-et-Moselle d\'Edouard Martin, le 25 janvier 2014.
Logo du Parti Socialiste sur un pupitre  lors du déplacement en Meurthe-et-Moselle d'Edouard Martin, le 25 janvier 2014. (/NCY / MAXPPP)