EN IMAGES. "Médiocre", "arrogante", "dédaigneuse" : les attaques les plus violentes contre Najat Vallaud-Belkacem

La ministre de l'Education nationale fait régulièrement l'objet d'attaques personnelles de la part de l'opposition et même, parfois, de membres de son propre parti. Retour sur ces remarques en images.

Najat Vallaud-Belkacem en prend une nouvelle fois pour son grade. Lors d'un meeting en Seine-Saint-Denis, lundi 11 mai, le président de l'UMP, Nicolas Sarkozy, a déclaré que "dans le combat effréné pour la médiocrité, Christiane Taubira est en passe d’être dépassée par [la ministre de l'Education nationale]". 

Mais ce n'est pas la première fois que l'ancienne porte-parole du gouvernement est la cible d'attaques personnelles. Entre remarques sexistes et sous-entendus sur ses origines, francetv info revient en images sur les piques les plus violentes qui ont visé Najat Vallaud-Belkacem.

19
Nicolas Sarkozy, en meeting aux Pavillons-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) le 11 mai 2015, qualifie la ministre de l'Education nationale de "médiocre". Selon le secrétaire général du Parti socialiste, Jean-Christophe Cambadélis, ces propos seraient "légèrement xénophobes". FRANCOIS PAULETTO / CITIZENSIDE.COM / AFP
29
Le vice-président du Front national Florian Philippot critique violemment la ministre lors d'un entretien au micro de Sud Radio, le 10 mai 2015. JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP
39
En plein débat sur la réforme du collège, François Fillon tance la ministre de l'Education dans une tribune parue sur le site du Figaro, le 6 mai 2015. FRANÇOIS NAVARRO / CITIZENSIDE.COM / AFP
49
Invité de BFMTV le 1er septembre 2014, Jacques Séguéla fustige le parcours de l'ancienne porte-parole du gouvernement, la qualifiant d'"erreur de casting". MAXPPP
59
Le député UMP des Alpes-Maritimes Eric Ciotti s'inquiète de la nomination de Najat Vallaud-Belkacem au poste de ministre de l'Education nationale, lors d'une interview sur Sud Radio, le 28 août 2014. KENZO TRIBOUILLARD / AFP
69
Alors que Najat Vallaud-Belkacem est annoncée à l'Education dans un gouvernement remanié, Christine Boutin l'attaque sur Twitter, le 26 août 2014. JOEL SAGET / AFP
79
Les membres de la classe politique ne sont pas les seuls à s'en prendre à Najat-Vallaud Belkacem. Dans un entretien avec le journal Acteurs de l'économie, le 25 avril 2014, le philosophe Alain Finkielkraut sous-entend qu'elle doit son poste de porte-parole du gouvernement à ses origines. MAXPPP
89
Le député UMP Lionnel Luca compare lui aussi la ministre de l'Education nationale à Christiane Taubira, sur Twitter, le 10 octobre 2013. MAXPPP
99
Ségolène Royal aurait expliqué la carrière fulgurante de Najat-Vallaud Belkacem par ses origines, selon un article du Point, paru le 26 juillet 2012. La ministre de l'Ecologie dément toutefois avoir tenu ces propos. PASCAL POCHARD CASABIANCA / AFP