Cinq politiques, majeur en l’air sur la piste

Parfois, il arrive que certains hommes politiques fassent des gestes déplacés. Petit florilège de doigts et de bras d’honneur.

Le 16 mars, dans un document d’Envoyé Spécial diffusé sur France 2, Steeve Briois, le vice-président du Front National a adressé un doigt d’honneur aux journalistes de l’émission venus interroger des membres du parti au Parlement européen. En septembre 2009, Eric Besson alors ministre de l’Immigration a adressé un doigt d’honneur aux journalistes de l’émission Dimanche +.

Mais tous ces gestes ne s’adressent pas qu’aux journalistes. Henri Emmanuelli, député socialiste a fait de même à l’attention de François Fillon lorsque ce dernier était Premier ministre en juin 2011.

À gauche comme à droite

En décembre 2009, l’association Greenpeace est entrée dans l’Assemblée nationale. Suite à cette intrusion, Noël Mamère a fait un bras d’honneur en direction de la droite. En octobre 2012, c’est Gérard Longuet qui, sur la chaîne de télévision Public Sénat, exécute un bras d’honneur lorsqu’il apprend que l’Algérie demande la reconnaissance des crimes perpétrés par le colonialisme.

Steeve Briois fait un doigt d\'honneur aux équipes d\'Envoyé Spécial. 
Steeve Briois fait un doigt d'honneur aux équipes d'Envoyé Spécial. (Brut)