Élections européennes : "Marine Le Pen nous propose un destin de laquais", affirme Glucksmann (Place publique-PS)

La tête de liste Place publique-PS aux élections européennes, est l'invité du Soir 3 mercredi 1er mai.

France 3

"Le premier responsable d'un casse, c'est d'abord le casseur et il faut condamner les violences" des manifestations du 1er-Mai, affirme Raphaël Glucksmann dans le Soir 3, mercredi 1er mai. "Maintenant, ça fait six mois qu'on vit dans une crise sociale d'une ampleur sans précédent au rythme des violences. Il y a une tension dans notre société bien trop grande. La responsabilité du gouvernement est de répondre à la colère sociale", poursuit la tête de liste PS-Place publique pour les élections européennes en direct de Bordeaux (Gironde) où il tenait meeting avec Olivier Faure.

"Ce 1er-Mai était d'abord la journée des syndicats. Le rôle des politiciens n'est pas de souffler sur les braises. C’est d'abord la proposition d'un projet politique qui compte, une alternative", juge celui qui a défilé aux côtés d'ouvriers mercredi à Châtellerault (Vienne).

Donner "envie d'Europe"

Le slogan de la campagne de Raphaël Glucksmann est Envie d'Europe. "Nous assumerons notre envie d'Europe contre vents et marées. L'UE est notre héritage et notre avenir. Les leaders nationalistes comme Marine Le Pen ne nous proposent pas un retour à la souveraineté, mais un destin de laquais. L'Italie de Salvini vend son pays pièce par pièce à la Chine. Sans l'UE, nous serons les esclaves des grands empires", assure-t-il.

La liste qu'il mène est composée de députés européens PS sortants, de militants socialistes et d'anciens membres du mouvement Génération.s de Benoît Hamon, ainsi que de Pierre Larrouturou du parti Nouvelle Donne.

"Nous allons nous adresser aux orphelins de la gauche, ces gens gagnés par la résignation et que je comprends", explique l'essayiste, qui croit en "la renaissance de la gauche après sa victoire en Espagne" notamment.

L'objectif de Raphaël Glucksmann "est qu'on parle d'Europe. 80% des règlements qui décident de notre vie quotidienne sont pris à l'échelle européenne. Ce n'est pas un référendum national pour ou contre Macron. Ce n'est pas un match entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen. Il y a d'autres voies. À l'échelle européenne, le nouveau monde de Macron a fait pschitt". Et de conclure par ce message : "Votez selon votre cœur".

Le JT
Les autres sujets du JT
Raphaël Glucksmann, tête de liste Place publique-PS aux élections européennes
Raphaël Glucksmann, tête de liste Place publique-PS aux élections européennes (France 3)