PS: Martine Aubry appelle Manuel Valls à "ne pas se crisper"

"Pas de débat à distance avec Manuel Valls" : la maire de Lille siffle lundi la fin des échanges entamés la veille avec le Premier ministre. Pour autant, Martine Aubry ne change pas son analyse économique et appelle au débat.

(Martine Aubry appelle au calme mais maintient son constat économique © REUTERS/Charles Platiau)

Martine Aubry a tenté lundi de calmer le jeu au lendemain d’un échange de petites phrases avec le Premier ministre. La maire de Lille avait déclaré vouloir faire des propositions pour infléchir la politique économique "dans les semaines qui viennent ", afin que "la croissance revienne  ». Aussitôt, Manuel Valls avait répliqué en défendant son chemin des réformes et en assurant ne pas faire "d'austérité ".

Un appel au calme relatif

Ce lundi, l’élue nordiste s’est à nouveau adressée au chef du gouvernement en lui demandant implicitement de ne pas être trop susceptible. "Ce n’est pas parce qu’on dit attention, qu’on est en agressivité " a précisé Martine Aubry, rappelant au passage sa volonté d'"être utile " avec un but précis : 

"Je l’ai dit et redit, mon seul objectif c’est que le président de la République et le gouvernement réussissent."

Lors de cette mise au point, Martine Aubry n’efface pas pour autant son constat économique affiché dimanche :

"Il faut que le premier ministre l’entende. Comme les résultats ne sont pas là, et ce n’est pas une critique c’est une réalité... et bien il faut accepter ce débat. Je le porterai au niveau national, avec d’autres." 

"Mon seul objectif , ce n'est pas de gêner, c'est d'être utile" (Martine Aubry, maire PS de Lille)
--'--
--'--