Mobilisation contre la loi "sécurité globale" : des dizaines de milliers de manifestants en France, des affrontements à Paris

Des rassemblements ont eu lieu, samedi 28 novembre, dans toute la France contre la loi "sécurité globale" et son article 24 très controversé.

France 3

Place de la République à Paris, devant la mairie de Montpellier (Hérault) ou sur le Vieux-Port de Marseille (Bouches-du-Rhône), ils étaient des dizaines de milliers dans la rue, samedi 28 novembre, à se mobiliser contre la loi dite de "sécurité globale" et l’article 24 qui limite la diffusion d'images de policiers. À Paris, dans un cortège compact et hétéroclite, étudiants, gilets jaunes, syndicats et journalistes se sont rassemblés. Mais à l’arrivée place de la Bastille, des heurts ont éclaté et des manifestants ont balancé des projectiles sur les forces de l'ordre.

46 000 manifestants à Paris

"Des échauffourées ont eu lieu avec des black blocs, ils ont allumé plusieurs incendies devant nos yeux, les affrontements ont duré plusieurs heures, mais il ne faudra pas retenir que ces images de violences, 46 000 manifestants ont défilé dans le calme dans les rues de Paris", commente Lionel Feuerstein, journaliste à France Télévisions en direct de la place de la Bastille pour le 19/20.

Une manifestante tient un panneau à Marseille, lors d\'une manifestation contre les violences policières et la proposition de loi sur la \"sécurité globale\", le 28 novembre 2020.
Une manifestante tient un panneau à Marseille, lors d'une manifestation contre les violences policières et la proposition de loi sur la "sécurité globale", le 28 novembre 2020. (NICOLAS TUCAT / AFP)