Présidentielle : l'héritage, un thème de campagne pour plusieurs candidats

Publié Mis à jour
L'héritage, un thème de campagne pour plusieurs candidats à la présidentielle
FRANCE 3
Article rédigé par
J. Assouly, C. Motte, S. Broomberg, B. Girodon, G. Messina, P. Bouchetou - France 3
France Télévisions

Faut-il taxer l'héritage ? Cette question est en train de s'imposer comme un thème de campagne. Plusieurs candidats s'y attaquent, qu'ils soient de droite ou de gauche, et souhaiteraient fortement le diminuer, sinon le supprimer.

S'il est un impôt qui fait l'unanimité contre lui, c'est bien celui sur l'héritage. "Je trouve que les droits de succession sont beaucoup trop élevés", conteste un Parisien. Leur suppression "serait également injuste et inappropriée", reconnaît un autre. Taxer les successions reste mal vécu, quelle que soit la classe sociale, et bien que la majorité des Français ne soit pas concernée. Seule une succession sur quatre est imposable.

Emmanuel Macron prudent sur la question de l'héritage


Les candidats à la présidentielle en ont fait un thème de campagne. Valérie Pécresse propose de supprimer les droits de succession pour la majorité des Français, et de faciliter les donations tous les six ans au lieu de quinze ans aujourd'hui. Marine Le Pen entend supprimer les droits de succession sur les biens immobiliers inférieurs à 300 000 euros. À gauche, c'est le grand écart.

"Pour les Français, l'impôt sur les successions est vraiment perçu comme quelque chose d'illégitime", analyse Brice Teinturier, directeur général délégué de l'Institut Ipsos. Redoutant sûrement l'appellation de "président des riches", Emmanuel Macron s'est jusqu'ici montré prudent sur la question.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.