Pour revoir le débat Aubry-Hollande du mercredi 12 octobre

Retrouvez ici le débat entre les deux finalistes, François Hollande (39% des voix au premier tour) et Martine Aubry (30%), à quatre jours du second tour de la primaire socialiste

François Hollande et Martine Aubry sur le plateau de \"Des paroles et des actes, le débat des primaires\".
François Hollande et Martine Aubry sur le plateau de "Des paroles et des actes, le débat des primaires". (FranceTV)

Retrouvez ici le débat entre les deux finalistes, François Hollande (39% des voix au premier tour) et Martine Aubry (30%), à quatre jours du second tour de la primaire socialiste

Ce quatrième débat télévisé, d'une heure trente, s'est déroulé sur le plateau de l'émission spéciale : "Des paroles et des actes" qui avait déjà servi au premier débat entre les six candidats en lice, avant le premier tour.

Les deux finalistes, se sont retrouvés dans un décor aux tonalités banc bleuté, et ne sont pas debout comme lors des trois précédentes émissions, mais assis "derrière des éléments de table individualisés disposés en triangle", âprement négociés.

Jean-Jacques Amsellem, le réalisateur de l'émission évoque les exigences des candidats.

Voir la video

Ce débat a été organisé de telle façon que les deux finalistes "s'interpellent, se parlent, se répondent, qu'il débattent un maximum", a indiqué la chaîne France 2. "Les réunions préparatoires se sont bien passées avec des demandes de chacun, mais rien d'invraissemblable ni d'inconciliable", a précisé Gilles Bornstein, rédacteur en chef de l'émission. Le but n'est pas de "mettre sur le grill" les deux concurrents, a-t-il rappelé, mais de permettre à chacun des téléspectateurs de pouvoir choisir entre l'un ou l'autre.

Devant un public d'une quarantaine de personnes choisies par la chaîne, quatre thèmes ont été abordés chacun durant 20 minutes :

1) Crise économique et dette
2) Crise sociale
3) Europe et questions internationales
4) Quelle présidence pour quelle République ?

90 minutes pour convaincre
Les deux candidats à l'investiture socialiste, assis de trois quarts l'un vis-à-vis de l'autre, ont été interrogés Fabien Namias (responsable du service politique de France 2), Patrick Cohen (France Inter) et Françoise Fressoz (éditorialiste au Monde) en binôme avec David Pujadas.

L'un des enjeux de cette confrontation était de convaincre les électeurs d'Arnaud Montebourg et ceux de Ségolène Royal, qui n'ont pas reçu de consigne de vote pour l'instant, de les choisir au second tour. François Hollande et Martine Aubry ont réuni à eux deux 70% des voix des 2,5 millions de votants au premier tour.

Le reportage de Stéphane Dépinoy de France 2

Voir la video