Cet article date de plus de neuf ans.

Pour Rachida Dati, les "fillonnettes" de 2012 sont comme les "juppettes" de 1995

Rachida Dati persiste et signe. Elle sera candidate aux législatives dans son arrondissement. Au passage, elle égratigne le peu de femmes investies par l'UMP. Corinne Lepage explique son choix de ne plus soutenir François Bayrou.
Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Afrique
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La revue de presse matinale des radios (FTV)

Rachida Dati persiste et signe. Elle sera candidate aux législatives dans son arrondissement. Au passage, elle égratigne le peu de femmes investies par l'UMP. Corinne Lepage explique son choix de ne plus soutenir François Bayrou.

Sur RTL, Rachida Dati , persiste, elle sera bien candidate aux législatives à Paris pour représenter "ceux qui ne sont pas des héritiers". Au passage, elle égratigne le manque de parité lors des investitures aux législatives de l' UMP. "En 1995 nous avons eu les juppettes (...), celà a coûté cher à Alain Juppé. En 2012, on n'est pas loin des Fillonnettes".

Aux 4 V sur France 2, Corinne Lepage, candidate de Cap 21, attaque François Bayrou " Le Modem, c'est L'UDF qui s'est reconstitué".

Sur Canal +, Hervé Morin nexclut pas de retirer sa candidature en mars

A 100 jours de l'élection présidentielle, François Hollande connaît un "tassement" dans les sondages, son directeur de communication Manuel Valls, interrogé sur RMC Info est serein. "Le danger vient ques les vrais sujets ne soient pas au coeur des débats".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.