Cet article date de plus de six ans.

Patrick Balkany privé de son immunité parlementaire, "jeté aux chiens"

Mis en examen depuis octobre pour corruption passive et blanchiment de fraude fiscale, Patrick Balkany a dénoncé sur twitter la levée de son immunité parlementaire, une "justice en place publique qui rappelle les plus sombres heures de notre histoire".
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Patrick Balkany n'est plus protégé par son immunité parlementaire © MAXPPP)

A l'origine de cette décision, les juges Renaud Van Ruymbeke et Patricia Simon, qui voulaient  pouvoir mettre Patrick Balkany sous contrôle judiciaire et l'empêcher ainsi éventuellement de quitter le territoire français. La levée de son immunité parlementaire ne faisait l'objet d'aucun doute. Elle a été décidée, à l'unanimité, en une demi-heure, par le bureau de l'Assemblée nationale. Elle a donc été votée aussi par les élus UMP.

A LIRE AUSSI ►►► Pourquoi Patrick Balkany devrait perdre son immunité parlementaire

Le député-maire de Levallois, et son épouse Isabelle, font l'objet de multiples accusations au sujet de leur patrimoine. Ils seraient notamment les propriétaires de deux somptueuses villas aux Antilles et à Marrakech. Des biens dont ils auraient caché l'existence au fisc.

"Une sorte de justice en place publique qui rappelle les plus sombres heures de notre histoire"

Dans un communiqué publié par Isabelle Balkany, le député-maire UMP dénonce un "déferlement insensé de mensonges" et juge "insupportable, voire douloureux, d'être ainsi jeté aux chiens et une sorte de justice en place publique qui rappelle les plus sombres heures de notre histoire" Il assure qu'avec son épouse, ils poursuivront "systématiquement tous les organes de presse qui relaieront les violations du secret de l'instruction ainsi que les auteurs de ce délit". Il s'interroge aussi sur la levée de cette immunité parlementaire dans la semaine qui précède les élections départementales.

 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.