Info franceinfo Niche parlementaire LFI : le groupe retire ses propositions de textes portant sur les Uber Files et sur l'augmentation du Smic

Le groupe LFI craint que d'autres groupes ne fassent de l'obstruction parlementaire sur certains textes, au vu des centaines d'amendements déposées, et que la proposition sur l'interdiction de la corrida ne soit débattue et votée.

Article rédigé par
Audrey Tison - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le premier texte qui sera examiné jeudi portera donc sur la constitutionnalisation de l'IVG, puis sur l'interdiction de la corrida. Photo d'illustration. (CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP)

La France insoumise a décidé de retirer ses propositions de textes portant sur les Uber Files et sur l'augmentation du Smic, prévues lors de la niche parlementaire du groupe jeudi à l'Assemblée nationale, a appris franceinfo mercredi auprès du groupe des Insoumis.

Les députés Insoumis devaient porter une proposition de résolution sur la création d'une commission d'enquête sur le rôle du président de la République dans l'implantation d'Uber en France, et une proposition de loi portant sur l'augmentation du Smic à 1 600 euros net.

Le premier texte sur la constitutionnalisation de l'IVG

La niche parlementaire désigne la séance mensuelle pendant laquelle l'ordre du jour est fixé par les parlementaires, et non pas le gouvernement. Ils choisissent donc les propositions de loi discutées par les députés ou sénateurs. Le groupe entend ainsi privilégier les autres textes prévus. Le premier texte qui sera examiné jeudi portera donc sur la constitutionnalisation de l'IVG, puis sur l'interdiction de la corrida.

Le groupe LFI craignait que d'autres groupes ne fassent de l'obstruction parlementaire sur les premiers textes, au vu des centaines d'amendements déposées, et que la journée ne soit pas suffisante pour que la proposition sur l'interdiction de la corrida ne soit débattue et votée.

Les autres textes prévus jeudi par le groupe LFI portent notamment sur la réintégration des personnels de santé et de secours non vaccinés, sur la concentration des médias et une garantie d'accès à l'eau potable par la gratuité des mètres cubes vitaux. De plus, une proposition de loi constitionnelle modifiant les conditions de déclenchement du référendum d'initiative partagée et une proposition de résolution pour une grande loi de développement des Outre-mer, sont prévus

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Assemblée nationale

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.