Sobriété énergétique : pour Sandrine Rousseau, "l'industrie a besoin d'un plan de rénovation de ses process énorme"

Publié Mis à jour
Sobriété énergétique : pour Sandrine Rousseau, "l'industrie a besoin d'un plan de rénovation de ses process énorme"
Article rédigé par
J.Wittenberg - France 2
France Télévisions

Vendredi 15 juillet, Sandrine Rousseau, députée Europe Écologie-Les Verts de Paris, est l'invitée des "4 Vérités" sur France 2. Elle revient notamment sur les déclarations d'Emmanuel Macron la veille.

La députée Europe Écologie-Les Verts de Paris, Sandrine Rousseau, est l'invitée des "4 Vérités" de France 2, vendredi 15 juillet. Elle revient sur l'interview d'Emmanuel Macron, jeudi 14 juillet, dans laquelle le président de la République a dit qu'il souhaitait faire la réforme des retraites, mais qu'il faudrait négocier : "Emmanuel Macron n'a pas changé d'un iota sa ligne. (...) C'est ça toute la duplicité du président de la République, c'est qu'il en appelle au compromis quand lui-même n'est pas prêt à le faire".

"Il faut de la sobriété"

Sandrine Rousseau revient également sur l'appel à la sobriété énergétique lancé par Emmanuel Macron : "Oui, il faut de la sobriété. Après, quand il dit qu'il faut éteindre les lumières à 19 heures, j'ai envie de lui dire que ce n'est pas tout à fait ça la sobriété. (...) L'industrie a besoin d'un plan de rénovation de ses process énorme, très structurant, pour changer les consommations des machines."

Enfin, la députée revient sur les aléas climatiques qui frappent la France, notamment la sécheresse et la canicule : "On est dans une situation extrêmement grave sur le plan de l'environnement. On le voit avec les feux qui démarrent de partout."  Interrogée sur l'ouverture d'une enquête préliminaire contre le député La France insoumise Éric Coquerel pour "harcèlement et agression sexuels", Sandrine Rousseau estime qu'il "ne faut pas qu'il préside les séances de la commission des Finances le temps de l'enquête".  

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.