Notre-Dame-des-Landes : Hulot va présider la rencontre entre la préfète et les zadistes

La préfète des Pays-de-la-Loire doit rencontrer, mercredi, une délégation d'occupants de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes et les représentants d'associations anti-aéroport dans l'espoir de trouver une "porte de sortie" au conflit, après plus d'une semaine d'opérations de gendarmerie sur le site.

Nicolas Hulot, le ministre de la Transition écologique et solidaire, sur le perron de l\'Elysée, le 16 avril 2018.
Nicolas Hulot, le ministre de la Transition écologique et solidaire, sur le perron de l'Elysée, le 16 avril 2018. (MUSTAFA YALCIN / ANADOLU AGENCY / AFP)

Nicolas Hulot monte au front. Le ministre de la Transition écologique Nicolas Hulot présidera, dans l'après-midi du mercredi 18 avril, à Nantes (Loire-Atlantique), la rencontre entre la préfète des Pays-de-la-Loire et une délégation d'occupants de la ZAD de Notre-Dame-des-LandesCette réunion, qui doit débuter à 14h30 en préfecture, vise à trouver une issue au conflit, après dix jours d'opérations de gendarmerie sur le site et des heurts entre opposants à l'ex-projet d'aéroport et forces de l'ordre.

Les autorités ont donné aux zadistes jusqu'au 23 avril pour se régulariser, à travers un formulaire simplifié n'ayant pas de valeur juridique, mais permettant à l'Etat de connaître le nom des personnes souhaitant "entrer dans les règles" et les grandes lignes de leur projet agricole ou para-agricole, a rappelé la préfète de région, Nicole Klein. Cette reprise du dialogue, sur proposition de la préfète elle-même vendredi dernier, a été acceptée en début de semaine par les occupants du site de 1 650 hectares. Emmanuel Macron a affirmé dimanche soir qu'"à l'issue" du délai du 23 avril, si les zadistes n'ont pas déclaré leurs projets agricoles, "tout ce qui doit être évacué sera évacué". 

Des barricades érigées chaque nuit

Vingt-neuf squats ont été détruits dans les premiers jours des opérations d'expulsion. Les forces de l'ordre poursuivent mercredi, au dixième jour des opérations de gendarmerie sur zone, les opérations de déblaiement sur les deux axes routiers traversant la ZAD, notamment des barricades érigées chaque nuit par les zadistes, selon une source proche du dossier citée par l'AFP.

Nicolas Hulot doit rencontrer également les représentants du monde agricole du département et des élus locaux du territoire, selon la préfecture. Un point-presse se tiendra à 16h30 en préfecture à l'issue de la réunion avec la délégation d'opposants.