Notre-Dame-des-Landes : combien coûtera l'abandon du projet ?

Le gouvernement a tranché, mais à quel prix ? L'État avait signé un contrat avec Vinci il y a huit ans pour la construction de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique), l'abandon pourrait donc coûter cher.

France 3

En abandonnant définitivement le projet de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique), l'État ne fait pas vraiment une bonne affaire. D'abord, il devra verser au groupe Vinci une indemnité, car le contrat de construction ne sera pas honoré. Cela  pourrait atteindre jusqu'à 350 millions d'euros d'après le rapport remis au Premier ministre. Une somme que l'État chercherait à renégocier, vers le bas bien sûr.

Agrandir l'aéroport de Nantes

Il faudra finalement agrandir l'aéroport de Nantes (Loire-Atlantique) existant, rallonger une piste, rajouter une ligne de tramway, pour une facture de 480 millions d'euros en moyenne. L'État fera aussi quelques économies. Pour Notre-Dame-des-Landes, il devait prendre à sa charge la tour de contrôle ou les lignes ferroviaires. Ces 423 millions ne seront finalement pas dépensés. Au final, entre la somme des coûts engendrés et les économies, l'abandon du projet coûtera 407 millions d'euros aux finances publiques.

Le JT
Les autres sujets du JT
La \"zone à défendre\" de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique), le 9 janvier 2018. 
La "zone à défendre" de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique), le 9 janvier 2018.  (LOIC VENANCE / AFP)