NDDL : les opérations sont-elles terminées ?

Malgré les évacuations de ces derniers jours, des incidents ont eu lieu à Notre-dame-des-Landes (Loire-Atlantique) sur la ZAD.

France 3

Manon Bougault est en direct de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique) et revient sur la situation dans la ZAD. "Le calme ici n'est pas vraiment revenu malgré les évacuations. Nous avons passé la journée dans la ZAD et je peux vous dire que la tension demeure. Les zadistes sont toujours nombreux à construire des barricades et à protéger des cabanes. Le face-à-face entre les deux camps est parfois tendu et il y a eu cet après-midi des jets de gaz lacrymogènes", explique la journaliste.

"Un calme très précaire"

De plus, sur l'une des deux routes qui traversent la ZAD, des gendarmes ont été pris à partie par des jeunes hommes cagoulés. "L'un de ces gendarmes a reçu un jet d'acide et ses jambes sont brûlées et un autre gendarme a été blessé à la tête. En ce début de soirée, le calme est revenu, mais c'est un calme très précaire qui règne sur la Zone à défendre de Notre-Dame-des-Landes", conclut Manon Bougault.

Le JT
Les autres sujets du JT
Face à face entre des zadistes et des gendarmes, mercredi 11 avril, sur la route des Fosses noires, à Notre-Dame-des-Landes.
Face à face entre des zadistes et des gendarmes, mercredi 11 avril, sur la route des Fosses noires, à Notre-Dame-des-Landes. (GUILLAUME SOUVANT / AFP)