Abandon de Notre-Dame-des-Landes : "Un énorme gâchis en termes de temps, d'énergie et d'argent" pour les PME des Pays-de-la-Loire

Le président de la CPME des Pays-de-la-Loire s'inquiète de l'avenir économique de sa région suite à l'abandon du projet d'aéroport à Notre-Dame-des-Landes. Selon lui, cela va freiner l'activité des PME.

L\'aéroport actuel de Nantes-Atlantique.
L'aéroport actuel de Nantes-Atlantique. (LOIC VENANCE / AFP)

Suite à l'annonce de l'abandon du projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, le président de la Confédération des petites et moyennes entreprises (CPME) des Pays-de-la-Loire, Olivier Morin, n'a pas caché sa déception. Il a expliqué jeudi 18 janvier sur franceinfo que la décision du gouvernement était pour lui "un énorme gâchis, en termes de temps, d'énergie et d'argent". "On s'est soumis à la loi des zadistes" a-t-il regretté. 

franceinfo : Vous étiez favorable au projet de Notre-Dame-des-Landes, quel est votre état d'esprit ce matin ?

Olivier Morin : C'est le sentiment d'un énorme gâchis, en termes de temps, d'énergie et pour notre démocratie. C'est un gâchis en termes d'argent. Il faut imaginer que derrière une entreprise qui a un marché de cette ampleur, il y a bon nombre de PME qui sous-traitent des travaux. Il y a aussi des acteurs locaux, des restaurateurs, l'économie locale qui en bénéficient, cela a un impact sur toute l'économie d'une région. Il faut que l'on s'inscrive dans une politique de grands travaux, c'est important, c'est ce qui amène un emploi durable, un emploi local. Il faut qu'on arrive à trouver des solutions pour continuer à pérenniser notre économie et le début de reprise de notre secteur d'activités, en particulier celui du bâtiment.

Un autre chantier va s'ouvrir à Nantes-Atlantique pour moderniser l'aéroport en place. Il va aussi créer de l'activité pour les entreprises ?

Aujourd'hui, c'est plutôt l'inquiétude sur l'avenir des aménagements à venir. Si aujourd'hui, on s'est soumis à la loi des zadistes, qu'en sera-t-il demain avec les riverains qui n'accepteront pas l'aménagement de l'aéroport actuel ? Que dire de la réserve naturelle qui jouxte l'aéroport actuel ? Moi, je ne vois pas les choses se faire.

Selon le rapport des médiateurs nommés par le gouvernement, il n'y avait pas de différence en terme de créations d'emplois entre le projet de Notre-Dame-des-Landes et la modernisation de Nantes-Atlantique. Êtes-vous d'accord avec cela ?

Tout dépend de l'envergure des travaux qui seront engagés sur l'aéroport actuel mais moi, je ne les connais pas. C'est quelque chose qu'on nous propose aujourd'hui, l'alternative n'a jamais été étudiée. Je pense qu'il y a suffisamment d'études qui démontrent qu'en réponse à notre développement économique plutôt exemplaire sur le territoire, on avait besoin d'infrastructures. Et en l'occurrence, l'aéroport est une réponse qui est tout à fait adaptée à nos besoins. Il y a la question de la capacité de l'aéroport actuel et les études montrent que nous allons atteindre les limites très rapidement. Donc ça va freiner notre développement économique.