Cet article date de plus de quatre ans.

Nicolas Sarkozy renvoyé en procès

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Nicolas Sarkozy renvoyé en procès
Article rédigé par
France Télévisions

L'ancien chef de l'État n'échappera peut-être pas au procès pour financement illégal de sa campagne électorale. Ce mardi 7 février, Nicolas Sarkozy a été renvoyé pour un procès en correctionnelle, il a fait appel.

Semaine cauchemardesque chez les Républicains, après l'affaire Fillon c'est l'affaire Bygmalion qui resurgit. Silence des responsables du parti, mais l'ancien chef de l'État n'échappera peut-être pas au procès pour financement illégal de sa campagne électorale. Celle de 2012. Les juges soupçonnent la société Bygmalion et l'UMP d'avoir mis en place un vaste système de fausses factures destinées à masquer les dépassements des dépenses de campagne.

Deux fois le montant autorisé

Nicolas Sarkozy, en multipliant les meetings, ne pouvait selon eux ignorer qu'il allait dépasser les 22,5 millions d'euros autorisés. La facture finale a été deux fois supérieure. Nicolas Sarkozy a toujours nié avoir eu connaissance d'un tel système. Ce mardi 7 février au matin, ses avocats ont fait savoir par un communiqué qu'ils feraient appel de ce renvoi. À ses côtés, 13 autres prévenus : des cadres de Bygmalion, mais aussi Jérôme Lavrilleux, son ancien directeur de campagne qui avait publiquement avoué la fraude, tous renvoyés devant le tribunal correctionnel.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.