Nicolas Sarkozy renvoyé en correctionnelle : sa ligne de défense

Patricia Issa-De Grandi, en duplex devant les bureaux de Nicolas Sarkozy, fait le point sur la ligne de défense de l'ancien chef de l'État qui vient d'être renvoyé en correctionnelle pour "corruption" et "trafic d'influence" ce jeudi 29 mars.

Cette vidéo n'est plus disponible

Un dossier de plus pour Nicolas Sarkozy. L'ancien chef de l'État est soupçonné d'avoir tenté d'obtenir de la part d'un magistrat des informations couvertes par le secret de l'instruction lors de l'affaire Bettencourt avec son avocat Thierry Herzog. Il avait bénéficié d'un non-lieu. "Il se dit combattif et ne change pas de ligne de défense", précise la journaliste Patricia Issa-De Grandi. Ce jeudi 29 mars au soir, il a fait savoir via ses avocats qu'il conteste son renvoi en correctionnelle, d'autant que sa requête en nullité des écoutes n'a toujours pas été examinée."

Cerné par les affaires

"Reste que Nicolas Sarkozy est cerné par les affaires, poursuit la journaliste. Il a été mis en examen mercredi dernier dans l'affaire du financement présumé libyen de sa campagne de 2007. Il est également renvoyé devant le tribunal dans l'affaire Bygmalion.Tout cela commence à faire beaucoup pour Nicolas Sarkozy." Son entourage affirme qu'il va se battre point par point pour dénoncer ce qu'il appelle "une machination".  

Le JT
Les autres sujets du JT
(IAN LANGSDON / POOL)