Démission de Nicolas Hulot : "C’est son choix", mais il y a "tellement plus important", déclare Nicolas Sarkozy

Nicolas Sarkozy, invité mardi sur France Culture, a réagi à l'annonce sur France Inter  de la démission de Nicolas Hulot du ministère de la Transition écologique, estimant qu'il ne souhaitait être "commentateur des décisions des uns ou des autres".

Nicolas Sarkozy, sur France Culture le 28 août 2018.
Nicolas Sarkozy, sur France Culture le 28 août 2018. (FRANCE CULTURE / RADIO FRANCE)

Nicolas Hulot, le ministre de la Transition écologique a démissionné et "c’est son choix", mais il y a "tellement plus important", a déclaré Nicolas Sarkozy l’ancien président de la République sur France Culture mardi 28 août matin.

"Quand on parle de la crise [financière], quand on parle de migrations, c’est tellement plus important", a t-il ajouté. "Je ne veux blesser personne, mais la vie politique, dans ses soubresauts quotidiens, n’est pas mon domaine, a poursuivi l'ex-chef de l'État. Qu’il y ait monsieur Hulot ou pas, la question de l’immigration est centrale, qu’il y ait monsieur Hulot ou pas, la question du montant des impôts qu’on paye ou pas est centrale, c’est tellement plus important, passionnant."

"Je ne veux pas être le commentateur des décisions des uns ou des autres parce que dans tous les gouvernements, il y a des gens qui démissionnent, qui abandonnent ou qui sont en désaccord. J’ai connu ça moi-même."

Nicolas Hulot a annoncé mardi matin sur France Inter, son départ du gouvernement. "Je vais prendre pour la première fois la décision la plus difficile de ma vie", a indiqué le ministre de la Transition écologique.