Nicolas Sarkozy : "Je m'apprête à redevenir un Français parmi les Français"

Le président sortant s'est exprimé rapidement après les résultats du second tour de l'élection présidentielle le donnant battu face au socialiste François Hollande.

Nicolas Sarkozy s\'exprime devant les militants UMP à la Mutualité, à Paris, le 6 mai 2012.
Nicolas Sarkozy s'exprime devant les militants UMP à la Mutualité, à Paris, le 6 mai 2012. (ERIC FEFERBERG / AFP)

Nicolas Sarkozy s'est exprimé rapidement depuis la Mutualité, à Paris, dimanche 6 mai, après l'annonce de la victoire de François Hollande à l'élection présidentielle. "Au moment où je m'apprête à redevenir un Français parmi les Français, j'ai l'amour de notre pays inscrit au plus profond de mon cœur. Jamais je ne pourrai vous rendre tout ce que vous m'avez donné." 

Le président sortant n'a cependant pas clairement annoncé qu'il allait se retirer de la vie politique. "Je porte toute la responsabilité de cette défaite (...). Il me faut en tirer toutes les conséquences", a-t-il souligné, sans conclure. Nicolas Sarkozy n'a visiblement pas respecté le texte de la déclaration qu'il avait préparée et où il évoquait son retrait pendant la campagne des législatives des 10 et 17 juin. "Ne vous divisez pas, restez unis. Il faut gagner la bataille des législatives. Elle est gagnable. Le score [du second tour] est honorable. Je ne mènerai pas cette campagne", avait-il dit devant les responsables de l'UMP (François Fillon, Alain Juppé, Jean-François Copé, Xavier Bertrand...) avant de se rendre à la Mutualité.

Très digne, Nicolas Sarkozy a appelé ses partisans à respecter le jeu de la démocratie. "Ce soir, donnons l'image d'une France qui n'a pas de haine au cœur", a-t-il déclaré, la main sur le cœur. Et de saluer la victoire du candidat socialiste : "Je viens d'avoir François Hollande au téléphone. Je veux lui souhaiter bonne chance au milieu des épreuves. Ce sera difficile, mais je souhaite de tout cœur que la France réussisse à traverser les épreuves."