Cet article date de plus de six ans.

Nicolas Sarkozy délivre un message de Noël très politique

Le président du parti Les Républicains a mis une vidéo en ligne pour souhaiter de bonnes fêtes aux Français. Mais lorsqu'il évoque 2016, Nicolas Sarkozy se fait plus politique. L'ex-chef de l'Etat espère notamment avoir "beaucoup d'autorité pour mettre tout le monde dans la même direction". Il multiplie également les clins d'œil aux électeurs du Front national.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Dans son message de Noël, Nicolas Sarkozy s'adresse à plusieurs reprises aux électeurs du FN © Capture d'écran)

Dans cette vidéo, Nicolas Sarkozy s'exprime devant un sapin, l'une des traditions païennes de Noël. Païenne, la déclaration l'est moins : la fête de Noël, "au-delà du culte, est une tradition culturelle" , explique le patron du parti Les Républicains. "Beaucoup de gens installent des crèches autour du sapin de Noël, ce n'est pas forcément une geste d'appartenance religieuse, c'est un geste de fidélité culturelle aussi".

L'électorat catholique appréciera. Les électeurs du FN aussi, quand l'ancien Président répond à cette question : quel souhait pour l'avenir de nos enfants ?

"Qu'ils puissent rester français. Que eux-mêmes puissent transmettre à leurs enfants, le moment venu, un mode de vie, une culture, une langue, un pays, une civilisation dont ils peuvent être fiers."

"Fiers d'être français"   ? L'un des slogans du Front National. "Rester français"   ? L'hymne de l'Œuvre française, un mouvement d'extrême droite dissous par le gouvernement il y a deux ans. Enfin, le dernier message de Nicolas Sarkozy s'adresse directement à son parti. Son défi pour 2016 : "Beaucoup d'autorité pour essayer de mettre tout le monde dans la même direction."

Le message de Noël de Nicolas Sarkozy décortiqué par Yannick Falt, du service politique de France Info
écouter
 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.