Dimanche en politique, France 3

Sortie de l'euro : quelle est la réelle position de Marine Le Pen ?

Parmi les mesures phares de Marine Le Pen figure celle de la sortie de l'euro. Depuis son alliance avec Nicolas Dupont-Aignan, la candidate du Front national brouille les pistes.

France 3

La sortie de l'euro renvoyée à plus tard, voilà ce que laissait entendre samedi 29 avril l'accord entre Marine Le Pen et Nicolas Dupont-Aignan. Cependant, dans une interview accordée au Parisien dimanche 30 avril, la candidate l'affirme : pour elle, l'euro est mort. Sa position est pour le moins ambiguë : "Nous aurons une monnaie nationale comme tous les autres pays et nous aurons ensemble une monnaie commune", a-t-elle déclaré au quotidien.

Appel du pied aux électeurs de droite

En déplacement à Gardanne (Bouches-du-Rhône), la cheffe de file du FN tente de clarifier ses propos : "J'ai toujours dit que c'était négociable, c'est à nous de la négocier [...] Sans une monnaie nationale, on ne peut pas retrouver l'emploi et la compétitivité que Monsieur Macron cherche à retrouver en baissant les salaires ou en baissant le système de production sociale." Une semaine avant le second tour de la présidentielle, la sortie de l'euro ne serait donc plus une urgence absolue. Pourtant, cette mesure était la proposition phare de son programme tout au long de sa campagne électorale. Par cette stratégie, Marine Le Pen tente de rassurer les électeurs de droite, opposés à la sortie de l'euro, tout comme trois Français sur quatre.

Le nouveau billet de 50 euros, mis en circulation mardi, sera plus difficile à falsifier.
Le nouveau billet de 50 euros, mis en circulation mardi, sera plus difficile à falsifier. (© European Central Bank)