Elections européennes : "Personne ne me dictera mon calendrier", répond Nicolas Dupont-Aignan à la lettre de Marine Le Pen

La présidente du Front national a adressé, jeudi, une lettre ouverte à son homologue souverainiste à qui elle proposait de faire liste commune pour les élections de mai 2019.

Nicolas Dupont-Aignan quitte le tribunal de Paris, le 7 février 2018.
Nicolas Dupont-Aignan quitte le tribunal de Paris, le 7 février 2018. (PATRICE PIERROT / CROWDSPARK / AFP)

Marine Le Pen a proposé à Nicolas Dupont-Aignan de figurer sur une liste commune aux élections européennes de l'an prochain. Mais sa proposition ne semble pas convaincre le président de Debout la France. "Personne, ni Marine Le Pen, ni le pape, ne me dictera mon calendrier", a-t-il déclaré. Il a ajouté qu'il donnerait sa réponse dimanche 3 juin, alors qu'il est invité de l'émission "Dimanche en politique" sur France 3.

La formation d'une liste déjà en cours

Alors que les deux responsables politiques s'étaient alliés à la présidentielle, la dirigeante du Front national a dit avoir proposé à son homologue souverainiste de figurer "aux deux dernières places" de cette liste, dans une lettre ouverte.

Mais Nicolas Dupont-Aignan semble vouloir lancer sa propre liste avec deux autres petits partis eurosceptiques : le Parti chrétien-démocrate (PCD) et le Cnip. Ces trois partis, réunis dans la coalition des "Amoureux de la France", ont présenté lundi 28 mai une ébauche de "programme commun" pour ce scrutin.