Mort de Valéry Giscard d'Estaing : Emmanuel Macron décrète un jour de deuil national le mercredi 9 décembre

Dans une adresse aux Français, le chef de l'Etat a précisé que l'ancien président et sa famille ne souhaitaient pas, "par pudeur", un hommage national, contrairement à celui qui avait été organisé pour Jacques Chirac en 2019.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'ancien président Valéry Giscard d'Estaing à Aix-la-Chapelle (Allemagne), le 23 mai 2003. (SVEN SIMON / AFP)

Il aura été une "figure centrale de l'histoire de notre République". Emmanuel Macron a décrété, jeudi 3 décembre, un jour de deuil national mercredi prochain en hommage à l'ancien président Valéry Giscard d'Estaing, décédé la veille à l'âge de 94 ans.

Dans une adresse aux Français, le chef de l'Etat a précisé que l'ancien président et sa famille ne souhaitaient pas, "par pudeur", un hommage national, contrairement à celui qui avait été organisé pour Jacques Chirac en 2019. Les obsèques de "VGE" se dérouleront samedi "dans la plus stricte intimité familiale" à Authon (Loir-et-Cher), où il possédait un château.

Le président a précisé que "les Français qui le souhaitent pourront écrire quelques mots d'hommage dans nos mairies et à Paris, au musée d'Orsay, ce haut lieu de culture que nous lui devons".

Un hommage au Parlement européen le 2 février

En outre, "le 2 février prochain, jour de sa naissance, un hommage solennel sera organisé au Parlement européen de Strasbourg", a ajouté Emmanuel Macron. 

"Au moment où se tourne, avec la mort du président Giscard d'Estaing, une page de l'histoire de notre pays, soyez sûrs que je mettrai avec vous tout en œuvre pour faire vivre cette flamme du progrès et de l'optimisme qui ne cessa de l'animer", a-t-il déclaré en conclusion de son allocution télévisée.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.