Cet article date de plus de cinq ans.

Mort de Michel Rocard : hommage national rendu jeudi midi aux Invalides à Paris

L'ancien Premier ministre de François Mitterrand, Michel Rocard, théoricien de la "deuxième gauche", est décédé samedi à l'âge de 85 ans. Il était une figure de la politique française. Un hommage national lui sera rendu jeudi midi.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
 (Michel Rocard est décédé samedi à l'âge de 85 ans © Maxppp)

De très nombreuses personnalités politiques ont salué la mémoire de Michel Rocard, décédé samedi à l'âge de 85 ans. Ce socialiste réformiste, Premier ministre de 1988 à 1991 de François Mitterrand. 

Lundi soir, une minute de silence est prévue à la mairie de Conflans-Sainte-Honorine dans les Yvelines, dont Michel Rocard fut maire. Un hommage national lui sera rendu jeudi midi aux Invalides à Paris.

François Hollande a rendu hommage à un "rêveur réaliste, un réformiste radical, animé par le mouvement des idées, le sort de la planète et de la destinée humaine ".  

Manuel Valls, avait travaillé à Matignon auprès de Michel Rocard, et s'est dit "un peu orphelin"

"C'était l'homme du parler vrai"
écouter

C'était un homme libre et de conviction — Emmanuel Macron

Emmanuel Macron, le ministre de l'Economie, rend hommage à Michel Rocard, un homme resté fidèle à ses idées, "qui tenait l'équilibre exigeant entre la pensée et l'action", "qui aimait le temps long". 

Emmanuel Macron, ministre de l'Economie
écouter

Un homme prodigieusement intelligent — Jack Lang

Au lendemain du décès de Michel Rocard, Jack Lang lui rend hommage : " il avait un regard très acéré sur la vie et sur le monde. Il percevait, il sentait, il était plus un intellectuel qu'un homme d'action même s'il était engagé jusqu'au cou dans la vie politique".

Il était un homme respecté qui ne sera jamais parvenu à l'Elysée. "Peut-être parce qu'il était trop exceptionnel, pas assez dans les jeux d'appareils" a tenté d'expliquer Jack Lang sur France Info, l'ancien ministre de la culture et de l'éducation nationale dans le gouvernement dirigé par Michel Rocard de 1988 à 1991 .

"sur le plan intellectuel, c'était un homme d'exception" - Jack Lang
écouter

Il aimait le débat intellectuel, avait une vision de la société — Martine Aubry

La maire socialiste de Lille, Martine Aubry, a salué "un homme qui a voulu changer la société sans abandonner ses valeurs. " Elle parle de lui comme un homme "moderne" qui a beaucoup compté pour elle et la gauche européenne, "un homme qui a voulu réconcilier l'économie et le socia l". 

 

"Il m'a beaucoup influencée" - Martine Aubry
écouter

Il est un peu comme Mendès France — Pierre Moscovici

Pierre Moscovici, ancien ministre de l'économie et des finances, membre du Parti socialiste et commissaire europén aux Affaires économiques et financières, a rendu hommage à son combat pour "marier la gauche avec le réel ".  Pour lui, Michel Rocard était un homme d'une intelligence lumineuse, il a comparé son image à celle de Pierre Mendès France, plusieurs fois ministres,  qui a marqué par des réformes (le RMI, la CSG), sa recherce de consensus (les accords de Matignon)," un homme dénué de sectarisme ". 

L'hommage de Pierre Moscovici
écouter

Une référence pour beaucoup de socialistes —Lionel Jospin 

Lionel Jospin n'a jamais été rocardien mais l'ancien Premier ministre salue l'homme d'Etat qu'était Michel Rocard. 

 

Lionel Jospin, ancien Premier ministre socialiste
écouter

Jacques Chirac rend hommage à "son ami de jeunesse"

L'ancien président de la République Jacques Chirac a rendu hommage dimanche à "son ami de jeunesse" dans une déclaration écrite. "La France perd un homme d'État qui unissait, de manière rare, le goût des concepts et la capacité d'action et de réalisation", écrit l'ancien chef d'Etat qui connaissait Michel Rocard depuis le début des années 1950. Ils se sont côtoyés sur les bancs de Sciences-Po Paris.

 (Rocard)
 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.