Mort de Bernard Tapie : une vie d'engagement politique contre l’extrême droite

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Mort de Bernard Tapie : une vie d'engagement politique contre l’extrême droite
franceinfo
Article rédigé par
C. Motte, A. Bourse, G. Basle, M. Cayot, J. Cordier - franceinfo
France Télévisions

Devenu député de Marseille en 1989, Bernard Tapie était fortement engagé dans la vie politique du pays. Avec un combat : lutter contre l’extrême droite.

S’il est né à Paris, c’est bel et bien à Marseille (Bouches-du-Rhône) qu’une grande partie de la vie politique de Bernard Tapie s’est déroulée. Dans sa ville de cœur, il a été deux fois député. "Bernard Tapie, à jamais Marseillais", a tweeté le maire de Marseille, Benoît Payan, en honneur de l’homme d’affaires disparu le 3 octobre. Son engagement politique a été marqué par son combat contre l’extrême droite.

Jean-Marie Le Pen salue sa mémoire

Christophe Castaner, président du groupe LREM à l’Assemblée nationale, se rappelle de "quelqu’un qui ne baissait jamais les bras", que ce soit contre le Front national, puis le Rassemblement national. En dépit de leurs désaccords, Jean-Marie Le Pen a par ailleurs salué sa mémoire sur Twitter. "Il avait une approche aussi passionnée et enthousiaste dans la rencontre, l’échange, qu’il avait dans le combat", a réagi de son côté François Bayrou, maire Modem de Pau. Le Premier ministre, Jean Castex, ainsi que l'Élysée, lui ont également rendu hommage.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.