Cet article date de plus de trois ans.

Moralisation de la vie politique : l'exemple danois

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 4 min.
Moralisation de la vie politique : l'exemple danois
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

Mercredi 14 juin sera présenté en Conseil des ministres le projet de loi qui doit restaurer la confiance des Français dans la vie démocratique. Cette loi sera le tout premier projet du quinquennat d'Emmanuel Macron. En Europe, un pays est régulièrement montré en exemple : le Danemark, où l'enrichissement personnel des politiques est impossible. 

À Copenhague, la cour et les couloirs de l'Assemblée nationale sont très calmes. Le député centre-droit Michaël Aastrup Jensen est sur la page officielle du parlement danois. Il déclare les invitations dont il a fait l'objet. Cette année, il a été reçu au Liban et en Asie. "Vous, moi, tout le monde peut aller sur la page internet du parlement", explique-t-il. "Et tout ce que je reçois est noté. Mon salaire, les cadeaux, les voyages... Et si j'invite quelqu'un, c'est à mes propres frais."

Une vertu acquise dès le plus jeune âge

Eva Smith, juriste réputée au Danemark, conseille aussi des élus européens de Strasbourg. Ses propos sont étonnants : "Bien sûr il y a des lois anticorruption au Danemark. Mais elles sont presque inutiles puisque tout est gratuit ici. Le médecin, l'école... Ces lois interdisent surtout aux politiques d'embaucher des membres de leur famille." Mais quelle origine a cette vertu danoise ? Les citoyens l'apprendraient dès le plus jeune âge. Dans un collège public, il n'y a pas de murs entre les classes et les élèves sont étonnamment attentifs.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.