Gouvernement : départ de la ministre des Armées

Après Richard Ferrand, c'est Sylvie Goulard qui démissionne à son tour du gouvernement ce mardi 20 juin.  Elle dit vouloir se défendre après sa mise en cause dans l'affaire des assistants parlementaires du MoDem.

FRANCE 2

Elle n'est pas revenue au salon aéronautique du Bourget ce mardi 20 juin, et pour cause. Sylvie Goulard avait-elle déjà pris sa décision hier lorsqu'elle apparaissait tout sourire aux côtés d'Emmanuel Macron à ce rendez-vous incontournable des hauts responsables de la Défense ? Ce matin à 10 heures, la surprise est totale lorsque la ministre des Armées publie ce communiqué.

Sylvie Goulard prend acte des investigations en cours

"Dans l'hypothèse où l'enquête préliminaire visant le MoDem conduirait à vérifier les conditions d'emploi de mes assistants au Parlement européen, je souhaite être en mesure de démontrer librement ma bonne foi et tout le travail que j'ai accompli", a-t-elle écrit. Le parti centriste a-t-il ou non employé des assistants payés par le Parlement européen ? Sylvie Goulard prend acte des investigations en cours. Sa démission est officiellement acceptée par le chef de l'État en fin de matinée, c'est un départ de poids.

Le JT
Les autres sujets du JT
La ministre des Armées, Sylvie Goulard, le 1er juin 2017 à Berlin (Allemagne).
La ministre des Armées, Sylvie Goulard, le 1er juin 2017 à Berlin (Allemagne). (BRITTA PEDERSEN / DPA / AFP)