VIDEO. Présidentielle : les sept techniques pour mettre son adversaire K.-O. au débat d'entre-deux-tours

Les précédentes confrontations donnent un aperçu des coups que Marine Le Pen et Emmanuel Macron pourraient se porter lors de leur face-à-face, mercredi 3 mai.

Voir la vidéo

Ils sont les deux derniers sur le ring. Emmanuel Macron et Marine Le Pen, les deux candidats au second tour de l'élection présidentielle, s'affrontent dans un débat télévisé, mercredi 3 mai à 21 heures sur France 2 et TF1. En retard de vingt points sur son rival dans les sondages, la candidate du Front national devra faire mal à son adversaire, qui tentera, lui, de lui porter un coup fatal. Franceinfo s'est plongé dans les précédents débats, et les films de kung-fu, pour retrouver les sept coups qu'ils pourraient se porter.

Par le passé, les candidats ont, par exemple, su faire usage du mépris et de la distance avec leur adversaire pour leur faire mal, comme Nicolas Sarkozy raillant la "colère saine" de Ségolène Royal, et François Mitterrand persistant à appeler Jacques Chirac "monsieur le Premier ministre".

D'autres ont réussi à porter l'estocade de façon efficace. "Vous n'avez pas le monopole du cœur", avait lancé Valéry Giscard d'Estaing à François Mitterrand en 1974. Ce dernier avait riposté sept ans plus tard, plombant celui qui était alors président en le qualifiant "d'homme du passif".

Six des précédents participants au débat d\'entre-deux-tours de l\'élection présidentielle.
Six des précédents participants au débat d'entre-deux-tours de l'élection présidentielle. (ALEXIS MAGNAVAL / FRANCEINFO)