"On veut rediaboliser le FN" : No One Is Innocent et Darcy brûlent des masques à l'effigie de Marine Le Pen dans un clip

Le dernier clip de No One Is Innocent et Darcy publié jeudi s'achève sur l'immolation de masques de la présidente du FN pour "tirer la sonette d'alarme".

Dans le clip de \"La Marine\" publié le 6 avril 2017 sur YouTube, les groupes Darcy et No One Is Innocent brûlent un masque à l\'effigie de de Marine Le Pen.
Dans le clip de "La Marine" publié le 6 avril 2017 sur YouTube, les groupes Darcy et No One Is Innocent brûlent un masque à l'effigie de de Marine Le Pen. (DARCY / YOUTUBE)

"Dédiabolisée ouais, mais tu n'as pas changé de nom" : le message en direction de Marine Le Pen est clair. Dans une vidéo diffusée jeudi 6 avril, les groupes Darcy et No One Is Innocent s'en prennent frontalement à la candidate du FN à la présidentielle. Le clip de La Marine montre des masques à l'effigie de la leader frontiste brûlée sur un bûcher, avec en fond des paroles comme : "La Marine se prend pour Marianne. Mais si tu veux finir dans l'urne, il faudra te cramer."

"L'idée, c'est de rediaboliser un parti qui n'aurait jamais dû être dédiabolisé", explique à franceinfo Irvin Tellemer, membre de Darcy et auteur de la chanson. L'inspiration lui est venue en lisant la bande dessinée La Présidente, dans laquelle Farid Boudjellal et François Durpaire imaginent l’accession au pouvoir et les premiers mois de règne de Marine Le Pen. "J'ai été effrayé par son réalisme. Voir l'extrême droite au pouvoir était un scénario si probable, décrit Irvin Tollemer. J'ai réagi très à chaud, j'ai écrit la chanson dans la matinée qui a suivi."

A l'époque de Jean-Marie Le Pen, on avait une boule au ventre quand il passait à la télé. Aujourd'hui, voir sa fille paraît normal. Cette dédiabolisation est insupportable.Irvin Tollemerà franceinfo

"Un coup de poing contre le FN"

Il qualifie de clip de "coup de poing". "Il fallait provoquer. Ce morceau doit servir de base de réflexion au public, de sonnette d'alarme", décrit Irvin Tollemer, qui s'inquiète de la montée de la candidate du FN à la présidentielle après l'élection de Donald Trump aux Etats-Unis. "Notre violence, ici, n'est pas primaire. C'est comme la violence des propos de Marine Le Pen. Quand je lis son programme, quand j'entends ses discours, c'est aussi un coup de poing", ajoute le parolier. Avec ce nouveau titre, Irvin Tollemer souhaite ainsi s'inscrire dans la lignée du rock français, "depuis longtemps en guerre contre le Front national".

Contacté par franceinfo, Wallerand de Saint-Just, trésorier du FN également en charge des affaires judiciaires du parti, n'avait pas encore vu le clip. "Nous allons l'étudier sérieusement et nous donnerons peut-être une suite", a-t-il indiqué à franceinfo.