"Empêchée" d'assister à la commémoration du 18 juin sur l'île de Sein, Marine Le Pen envisage une action en justice contre le préfet du Finistère

La présidente du Rassemblement national estime que les autorités locales l'ont empêchée de participer à la cérémonie dhommage des 80 ans de l'Appel du 18 juin, en avançant le rendez-vous avant l'heure prévu de l'arrivée de son bateau sur l'île de Sein.

Marine Le Pen, sur l\'île de Sein, dans le Finistère, le 17 juin 2020.
Marine Le Pen, sur l'île de Sein, dans le Finistère, le 17 juin 2020. (DAMIEN MEYER / AFP)

La présidente du Rassemblement national reproche au préfet du Finistère de l'avoir empêchée d'assister à l'hommage pour les 80 ans de l'Appel du 18 juin, sur l'Ile de Sein, rapporte mercredi 17 juin  France Bleu Breizh Izel. Marine Le Pen compte interpeller le Premier ministre et envisage "une action en justice" contre le représentant de l'État. Elle dénonce "une grave dérive constitutionnelle'', un ''abus de pouvoir''.

Le préfet se comporte de manière partisane... Marine Le Penà France Bleu

"Les préfets organisent la contestation et nous envisagent avec mépris", déclare Marine Le Pen à son retour de l'île de Sein. La présidente du Rassemblement national a avancé sa venue, pour les 80 ans de l'Appel du 18 juin. Elle estime que les autorités l'ont empêchée de participer à la cérémonie, en avançant le rendez-vous avant l'heure d'arrivée de son bateau. Le maire de Sein avait déclaré sur France Bleu qu'il ne voulait pas qu'elle "interfère" dans la cérémonie officielle. Marine Le Pen a choisi d'avancer son hommage d'une journée, avec un aller-retour express sur l'île, mercredi.

J'ai souhaité l'apaisement et la sérénité de la commémoration. Je l'ai fait aujourd'hui, j'ai rendu hommage dans le calme. Marine Le Penà France Bleu

Alors qu'une cinquantaine d'opposants sont rassemblés devant son hôtel, Marine Le Pen poursuit : "Je m'interroge à propos d'une action en justice contre le préfet. C'est une première dans l'histoire de la Ve République : le préfet a avancé l'heure d'une commémoration pour empêcher une députée de la nation d'y être présente".

La cérémonie locale avait en effet été avancée, avant l'heure prévue d'arrivée du bateau de la présidente du Rassemblement national. Concernant la délocalisation de l'autre cérémonie, la préfecture du Finistère avait simplement affirmé que le manque de place sur les bateaux l'obligeait à déplacer l'hommage officiel sur le continent.

Marine Le Pen devait se rendre jeudi matin, à 10 heures, sur l'île de Sein pour commémorer l'appel du 18 juin 1940. Elle est finalement arrivée ce mercredi dans l'après-midi, accompagnée d'élus locaux, et a quitté l'île en fin d'après-midi. Les célébrations ont été délocalisées par les autorités à la Pointe de Pen Hir.