FN : un nouveau nom pour un nouveau cap

Marine Le Pen a donné le ton de la refondation du Front national ce dimanche 11 mars. Pour devenir un parti de gouvernement, le changement de nom est jugé nécessaire et les alliances incontournables.

France 3

Tout un symbole. Marine Le Pen veut en finir avec l'appellation Front national, un nom créé par son père en 1972. "Je vous proposerai donc que le Front national devienne le Rassemblement national", a lancé Marine Le Pen ce dimanche après-midi en clôture du congrès de son parti à Lille (Nord). Une proposition qui devra être validée par un vote postal des militants, un nouveau nom qui s'ajoute à un nouveau cap, celui d'un parti désormais ouvert aux alliances.

"Le monde évolue, le FN évolue"

Pour les militants, cette refondation est plutôt bien accueillie. "Les choses évoluent, le monde évolue, le Front national évolue", affirme un homme. "C'est comme ça, il y a plus grave", déclare une femme. Sur le fond, toujours un discours très ferme sur la sécurité ou l'immigration. Pas un mot sur l'euro en revanche. Pour les vieux compagnons de route de Jean-Marie Le Pen comme Bruno Gollnisch, le changement de nom ne change rien. Vraie refondation ou simple changement de peau, le Front national nouvelle version va devoir faire ses preuves.

Le JT
Les autres sujets du JT
(PHILIPPE HUGUEN / AFP)