Élections européennes : le casse-tête du financement de la campagne

Si la campagne pour les élections européennes est lancée, de nombreux partis politiques n'ont pas encore les moyens de la mener. Après le Rassemblement national, Les Républicains peinent aux aussi à trouver des financements.

FRANCE 2

Marine Le Pen n'attire pas les investisseurs. Sur douze banques contactées, aucune n'a donné une réponse positive. "Ça pose un énorme problème de démocratie. Ça veut dire que ce sont les banques qui décident qui peut se présenter", estime la présidente du Rassemblement national.

Un risque pour les banques

D'autres partis et mouvements, comme Les Républicains, La France insoumise, ou Debout la France peinent à obtenir des prêts bancaires. Pour les élections européennes, le plafond des dépenses de campagne est fixé à 9,2 millions d'euros. Pour se faire rembourser, il faut obtenir 3% des suffrages exprimés lors du scrutin.

Si les prêts semblent donc sans risque au vu des sondages, la fédération bancaire française pointe "un risque non assurable : l'invalidation possible des comptes de campagne".

Le JT
Les autres sujets du JT
En France, les élections européennes se dérouleront le 26 mai.
En France, les élections européennes se dérouleront le 26 mai. (LOIC VENANCE / AFP)