"Ce n'est pas possible que Macron devienne président" : une ancienne ministre Les Républicains va voter Le Pen

Françoise Hostalier, ancienne députée du Nord et ancienne secrétaire d'Etat à l'Enseignement scolaire, va voter pour la présidente du Front national. Une stratégie pour augmenter les chances du parti Les Républicains aux législatives, explique-t-elle.

L\'ancienne secrétaire d\'Etat Françoise Hostalier, le 20 mars 2011 à Nieppe (Nord).
L'ancienne secrétaire d'Etat Françoise Hostalier, le 20 mars 2011 à Nieppe (Nord). (MAXPPP)

C'est une déclaration qui a fait grand bruit. Dans les colonnes de La Voix du Nord, Françoise Hostalier, ancienne ministre Les Républicains, a annoncé, dimanche 23 avril, qu'elle voterait Marine Le Pen au second tour de la présidentielle. "J'estime que quelqu'un comme monsieur Macron, instigateur avec son mentor François Hollande de la campagne calomnieuse contre François Fillon, qui ne sait pas que la Guyane n'est pas une île et qui dit que la colonisation est un crime contre l'humanité, ce n'est pas possible qu'il devienne président", argumente-t-elle auprès de franceinfo.

>> Suivez toutes les analyses et les commentaires au lendemain du premier tour

Ce n'est cependant "pas un vote d'adhésion" à Marine Le Pen, mais un vote "tactique", assure cette coordinatrice de la campagne de François Fillon dans le Nord, lors de la primaire de la droite. "Ce qu’il faut faire maintenant, pour sauver ce qu’il reste à sauver, c'est gagner les élections législatives. Si Macron est président, il aura la majorité. Si on ne veut pas que cette majorité nous échappe, il vaut mieux que ce soit Marine Le Pen. Elle n'aura pas de majorité", assure-t-elle, estimant qu'une campagne contre les candidats d'En marche ! serait "plus difficile".

"Si chacun avait fait le job, on n'en serait pas là"

Cette décision lui a attiré de vives critiques dans son propre camp. "Françoise Hostalier fait honte à notre famille politique", a estimé le maire de Tourcoing Gérald Darmanin auprès de La Voix du Nord. "Cette position est inacceptable", a regretté sur Twitter Xavier Bertrand, président de la région Hauts-de-France. Mais l'intéressée n'en a cure : 

Je l'aime bien, monsieur Darmanin. Mais je voudrais savoir combien de tracts pour Fillon il a distribués pendant la campagne. Si chacun avait fait le job, on n'en serait pas làFrançoise Hostalier, ancienne ministre Les Républicainsà franceinfo

Quant à Xavier Bertrand, "il a été élu président de région avec les voix socialistes, il renvoie l'ascenseur", estime l'ancienne élue. Françoise Hostalier tient cependant à préciser qu'elle "n'appelle pas à voter pour qui que ce soit". "Les gens font ce qu’ils veulent, je dis ce que je pense, la tactique qui me paraît la plus intelligente", précise-t-elle. L'ancienne secrétaire d'Etat à l'enseignement scolaire (1995) ne fera pas non plus campagne pour la présidente du Front national : "J'ai mon jardin à faire".