Cet article date de plus de dix ans.

Marine Le Pen: "La seule personne qui porte un autre modèle économique, c'est moi"

A 48 heures des Journées d'été du Front national, sa présidente, Marine le Pen, réitère ses critiques sur les méfaits de l'euro et s'en prend au gouvernement qui a décidé d'un plan d'austérité sans précédent "sans même un débat après des Français".
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Marine Le Pen prédit "l'effondrement de l'euro" (France2)

A 48 heures des Journées d'été du Front national, sa présidente, Marine le Pen, réitère ses critiques sur les méfaits de l'euro et s'en prend au gouvernement qui a décidé d'un plan d'austérité sans précédent "sans même un débat après des Français".

"On fait des choix qui sont dramatiques. On tape sur les classes moyennes. C'est profondément injuste, alors même qu'il y a des grandes sources d'économie en France", commence l'eurodéputée avant de pointer : "L'immigration qui coûte près de 60 milliards par an, la sécurité, 115 milliards d'euros par an, 20 milliards par an la fraude sociale, les 7 milliards que nous versons sans en revoir un centime à l'Union européenne. Voilà, ça c'est des bonnes économies et ce que fait le gouvernement, c'est des mauvaises économies", assène-t-elle.

L'Europe est aussi en ligne de mire de Mme Le Pen. "Avec les deux plans grecques, le plan portugais et le plan irlandais", cela fait "60 milliards d'euros que le gouvernement a engagé sans même un débat auprès des Français"

Mais le pire est à venir selon la patronne du FN qui prédit: "On voit bien que c'est juste après l'élection présidentielle que va arriver le grand plan d'austérité".

"Je veux mettre la France à l'abri du cataclysme financier"

"Moi je crois que l'euro va s'effondrer et qu'il faut anticiper l'effondrement de l'euro. Moi, ce que je veux, c'est mettre la France à l'abri du cataclysme financier qui va arriver (...) Aujourd'hui, on voit bien que c'est l'improvisation totale, la désorganisation, le désordre, la précipitation (...), critique-t-elle. Voir la video

Et de conclure: "Si les Français ne veulent pas laisser la France être emportée par la tornade de la mondialisation et de la spéculation, ils n'ont qu'un seul choix, c'est de changer de modèle économique et la seule personne qui porte un autre modèle économique, c'est moi dans cette campagne", assure Marine Le Pen.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.