Cet article date de plus de huit ans.

Vidéo Voyage à Berlin : Valls reconnaît "une erreur de communication" mais "aucune faute"

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min
DLTFTV_MAM_5244940
DLTFTV_MAM_5244940 DLTFTV_MAM_5244940 (RÉUNION 1ÈRE)
Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions

Le Premier ministre est revenu, jeudi lors d'un déplacement à la Réunion, sur la polémique liée à son voyage en Allemagne pour assister à la finale de la Ligue des champions. 

Obligé de jouer la défense. Manuel Valls a tenté, jeudi 11 juin, de désamorcer plusieurs jours de polémique en payant pour la présence de ses deux enfants à bord de l'avion de la République qui l'avait emmené à Berlin, samedi, pour assister à la finale de la Ligue des champions.

"Quand je dis que 'si c'était à refaire, je ne le referais pas', je reconnais évidemment qu'il y a eu une erreur, une erreur de communication, une erreur de sensibilité", a expliqué le Premier ministre à la chaîne locale Réunion 1ère. Mais, "il n'y a eu aucune faute", a-t-il ajouté, expliquant qu'il s'agissait d'un déplacement officiel.

"Il n'y a rien de pire que le doute"

En payant pour la présence de ses enfants lors de ce voyage, il a expliqué avoir voulu "mettre fin [à la polémique] en clarifiant les choses parce qu'il n'y a rien de pire que le doute ou la suspicion. Et pour lever tout doute, j'ai décidé d'assumer la prise en charge pour mes deux enfants, soit 2 500 euros", a-t-il assuré, maintenant toutefois la ligne de défense de Matignon de ces derniers jours : la présence des deux enfants sur le vol "n'a pas coûté un euro supplémentaire", selon lui.

Les 2 500 euros correspondent au tarif moyen sur un vol commercial pour deux personnes sur les trajets Paris-Poitiers, Poitiers-Berlin et Berlin-Poitiers, a précisé son entourage. Le retour final de Poitiers à Paris a lui été pris en charge par le PS.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.