Pouvoir d'achat : les Français ne font pas confiance à Manuel Valls

L'enveloppe de 6 à 8 milliards d'euros pour les plus modestes annoncée par Manuel Valls paraît beaucoup trop limitée aux Français.

Le Premier ministre, Manuel Valls, le 23 avril 2014 à l\'Elysée.
Le Premier ministre, Manuel Valls, le 23 avril 2014 à l'Elysée. (ZAER BELKALAI / CITIZENSIDE.COM / AFP)

Manuel Valls a beau être populaire, les Français ne lui font pas une confiance aveugle. Une majorité de Français (64%) ne lui font pas confiance pour améliorer leur pouvoir d'achat, selon un sondage Viavoice-BPCE pour Les Echos et France Info.

Le nouveau Premier ministre a détaillé la semaine dernière un plan de 50 milliards d'euros pour financer le pacte de responsabilité en faveur des entreprises et réduire le déficit, mais y a ajouté des mesures en faveur des plus pauvres. L'enveloppe de 6 à 8 milliards d'euros annoncée dans ce cadre paraît beaucoup trop limitée aux Français.

Des mesures trop "symboliques"

La baisse des cotisations sur les salaires atteignant jusqu'à 1,3 fois le smic à partir du 1er janvier est ainsi jugée "symbolique" par 72 % des Français. Les catégories populaires (74 %) et les sympathisants de gauche (55%) émettent les mêmes doutes.

Les Français sont à 53% persuadés que leur pouvoir d'achat va diminuer au cours des trois prochains mois, contre 9% à peine qui pensent qu'il va augmenter. Les postes de dépenses les plus "préoccupants" sont les impôts (52%), l'électricité (37%) et l'alimentation (35%).

Sondage effectué en ligne du 11 au 16 avril 2014 sur un échantillon de 1011 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.